La Cour des Mets

0

BPHCourdesmets

Nous sortons rarement de Toulouse « intramuros » pour nos articles.
Mais parfois, boudu-lecteur, nous aimons te surprendre. Nous formons un couple, toi et nous,
et la routine peut parfois être fatale dans les relations amoureuses. Pour la casser, certains
choisissent de prendre un billet d’avion sur un coup de tête, d’autres changent leur paire de pantoufles (folie).
Et bien nous, nous partons chercher des endroits cool hors du centre-ville.

C’est à Ramonville que nous avons trouvé notre dernière perle. Bon, ok, c’est pas non plus le bout du monde.
Tu croyais que nous allions te parler d’ Escalquens ? Faut pas pousser le bouchon trop loin Jean-Michel
(si tu habites Escalquens, n’hésite pas à nous contacter, on fera une pétition pour vous intégrer au Grand Toulouse).
La Cour des Mets a été un coup de cœur immédiat. Nous aimons passionnément manger.
Si nous nous avions participé au concours Miss France, au moment du discours pour se présenter,
nous aurions fait parler nos estomacs. Alors quand tu nous parles bistronomie
(savoureux mélange de gastronomie et de cuisine de bistrot), nous nous mettons à danser la samba.
Et le jeune chef de La Cour des Mets, nous pensons qu’il aime nous voir danser la samba.

 

La carte est d’une simplicité extrême.
Chaque midi, tu as le choix entre deux entrées, deux plats, et deux desserts.
Et c’est cette simplicité qui assure la qualité.
Il revisite à sa sauce des plats traditionnels, dans des assiettes tellement bien présentées
qu’on dirait qu’il y a ajouté des filtres Instagram.
Œuf mollet et crème de champignons, cabillaud et risotto croustillant, saucisse de Toulouse revisitée…
On te parlait de routine.  Ici, il n’y en a pas. Sauf que c’est toujours délicieux, et que chaque produit est frais.
Comme la cuisine est ouverte, et que tu la vois depuis la salle, tu peux regarder :
si un seul microonde tu vois, des lunettes tu achèteras.

Derrière chacun des articles que nous écrivons, il y a des personnes qui ont fait de leur établissement le projet de leur vie. Nous aimons parler avec eux, les écouter nous raconter leur histoire.
La Cour des Mets,
c’est l’histoire d’une rencontre entre la passion des plaisirs de la table et la passion de la cuisine.
Cette rencontre a créé un endroit chaleureux, comme un bistrot parisien,dans lequel tu viens manger à midi pour être sûr
de continuer ta journée avec un estomac heureux,
et le soir avec tes proches, pour ces repas à rallonge dont nous sommes fous,
accompagnés d’une bonne bouteille de vin, de rires et de bonheur.

Pour trouver cet endroit

16 Avenue Tolosane, Ramonville-Saint-Agne
05 61 52 23 38
Google Maps

Boudu-auteur

Sophie

Sophie

Co-fondatrice de Boudu Toulouse & chroniqueuse art de vivre pour L'Opinion Indépendante. Aime les mots, les gens, le café et la Burrata.

Poste ici le premier commentaire

Ça pourrait te plaire !

Un mois sans alcool

Le 13 novembre 2013, La Dépêche du Midi nous a lancé sans le savoir un incroyable défi. Dans cet article, un journaliste explique qu’une récente étude ...
error: Boudu-Protection !