Le yoga brunch de Crunch & Brunch

0

J’ai la grâce d’un éléphant et la souplesse d’une pomme de terre sautée. Mon côté fengshui ne ressort que quand je renverse une tasse d’infusion bio tilleul-gingembre-camomille sur un canapé. Je suis une tornade, absolument pas zen, je tâche chacun des vêtements que j’enfile et passer une journée habillée en blanc est une épreuve réellement éprouvante pour moi. Aussi, la seule fois où mes mains arrivent à toucher mes orteils, c’est quand je me coupe les ongles de pieds.

Bref, recevoir une invitation pour faire du yoga était pour moi une vaste blague. Mon étonnement était à peu près égal à celui que j’ai eu le jour où Donald Trump est devenu président des États-Unis : WHAT – THE – FUCK ?

Mais, dans l’invitation, il y avait aussi marqué « brunch ». Et si il y a une partie de mon anatomie qui connait bien le mot souplesse, c’est mon estomac.

Des locaux à casser des briques roses

Alors j’ai dit OUI à Crunch & Brunch, et quelques semaines plus tard, je débarquais en tenue de sport dans leurs locaux derrière Jeanne d’Arc avec ma meilleure amie (les garçons ayant décliné l’invitation pour cause de – pour cause de quoi d’ailleurs ? ).

La première chose que je me suis dit en débarquant à Crunch & Brunch, c’est « je n’écrirai jamais d’article, je vais tout faire pour que leur concept ne fonctionne pas, je vais laisser les pires avis du monde partout sur Internet et je pourrais ainsi aménager dans leurs locaux ».

Leurs locaux, les gars. Il faut qu’on en parle.
Dès l’instant où tu pousses la porte, tu as envie de ne plus jamais repartir. Un appartement toulousain immense, en duplex, où les briques roses côtoient des plantes magnifiquement vertes, où la lumière pénètre avec une élégance folle, où la déco est savamment maîtrisée, à la fois zen, moderne, épurée.

Nous avons enfilé les chaussettes prêtées par Crunch & Brunch et récupéré les serviettes mises à disposition avant de nous installer sur les tapis de yoga. Nous étions les dernières, bien évidemment en retard, mais l’ambiance était déjà résolument calme bien que le cours n’ait pas encore commencé : je crois que dans cet endroit, tout mène à l’apaisement.

Le premier cours de yoga ashtanga

Nous n’avons pas vu passer les 180 minutes de cours (1h30 pour les intimes). La prof de yoga était fantastique, extrêmement pédagogue et s’est adaptée parfaitement à nos niveaux plutôt hétérogènes. Elle a commencé par nous expliquer quel type de yoga nous allions pratiquer (en l’occurence, du yoga ashtanga). Ensuite, elle nous a appris à mieux gérer notre respiration avant de commencer à nous apprendre les différentes postures.

Ma meilleure amie et moi n’avons pas échangé un mot de tout le cours, ce qui relève de l’exploit. Nous étions réellement concentrées, jusqu’au moment fatidique de la relaxation, qui arrive à la fin du cours.

Une yogi débutante s’est littéralement endormie à ce-moment là (preuve que le yoga relaxe vraiment) et nous avons été prises d’un fou rire incontrôlable (preuve que nous ne sommes pas encore des yogis aguerries).

Un brunch qui crunch

Nous avons rangé nos tapis avec une faim de loup et là, joie bonheur, le brunch était prêt. Et quel brunch ! Certainement l’un des meilleurs de ma vie. De l’eau de concombre (délicieusement fraîche), du jus d’oranges pressées, des pancakes bio, des bananes séchées, du fromage blanc et des fruits rouges, du thé, des chips de légumes (une tuerie), des galettes de quinoa, du cake….Et je sais que j’en oublie. C’était dingue, c’était bio et raisonné, c’était fait-maison, et si nous avions voulu, cela aurait pû être vegan ou sans gluten.

Le pire, c’est que nous sommes sorties de table SANS cette affreuse sensation d’avoir trop manger : nous n’avions plus faim, mais nous étions bien.

En rentrant chez moi ce dimanche-là, j’ai senti que mon corps avait bien travaillé. J’avais envie de me tenir plus droite, de mieux respirer. Je sais que les bienfaits du yoga ne peuvent survenir qu’avec une certaine régularité, et je pense sincèrement m’inscrire en septembre prochain à raison d’un cours par semaine. Histoire de souffler, de me ressourcer et d’arrêter d’être branchée constamment sur piles.

J’ai compris en effet ce jour-là tout l’engouement qu’il peut y avoir autour du yoga : cela fait du bien, du bien pour de vrai. Et à une époque où tout devient néfaste, les endroits comme Crunch & Brunch peuvent devenir des petites bulles enchantées.

Le samedi et le dimanche, les adorables fondatrices de Crunch & Brunch organisent ces fameux Yoga Brunchs qui vont devenir des incontournables de la « brunchosphère » toulousaine. Mais en semaine, les cours de yoga classiques sont proposés à des heures absolument adaptés à ceux qui bossent ou qui étudient (tôt le matin, tard le soir, entre midi et deux…). Elles organisent aussi des Yoga Apéros, ainsi que de nombreux autres évènements originaux qui valent le détour.

Bravo pour cette belle réussite entrepreneuriale les filles, bravo pour la déco, le choix des professeurs, l’accueil, la cuisine dingue, et surtout bravo pour avoir réussi à convaincre une fille comme moi de tout l’intérêt du yoga.

Pour les contacter

06 67 46 01 25
Site internet
Quartier Jeanne D’arc, 31000 Toulouse
L’adresse est révélée une fois la réservation effectuée

Boudu-writer

Sophie

Sophie

Rédactrice web et attachée de presse qui pratique la lecture, le voyage et le sommeil à outrance.

Pas de commentaire

Ça pourrait te plaire !