Sovaga – Street food végétarienne et locale

2

Il m’aura suffi de voir la devanture de Sovaga pour avoir soudainement envie de danser le chacha. Sauf que je ne sais pas danser le chacha. Dommage. Pourquoi une soudaine implosion de joie à l’intérieur de moi face à une simple devanture ? Parce que cette devanture me donne l’impression d’être à Londres ou à Amsterdam, ce genre de villes où les façades des boutiques donnent envie d’être heureux. Alors j’ai poussé la porte de Sovaga et je suis entrée.

On dit souvent de la beauté que si elle vient de l’intérieur, elle émane à l’extérieur. C’est un peu ce qu’il se passe avec Sovaga : l’intérieur est tellement beau que la devanture ne pouvait qu’être canon. Du bois, des plantes, une décoration mi scandinave-mi ethnique, et tellement chaleureuse.

À la carte de ce restaurant du midi, seulement quelques plats : tous végétariens, parfois véganes ou sans gluten. Tout est joliment expliqué. J’opte pour le burger vegan, dont le traditionnel pain à burger a été remplacé par des pancakes. Je suis passionnée par les burgers (tellement que je le marque ça sur mon CV dans la rubrique « hobbies ») et s’ils n’existaient pas, je serai végétarienne. Donc tu te doutes boudu-lecteur que pour moi, manger un burger vegan, c’est comme faire un saut à l’élastique sans élastique.

Mais contre toute attente, ce burger ravit mon palais (et mes yeux) : les saveurs, la quantité, la délicieuse salade servie à côté. Résultat ? Je ne me suis pas transformée en tournesol après avoir mangé un burger sans viande. J’ai survécu, et même que j’en aurais pris un deuxième si mon estomac avait été extensible.

J’ai continué à surprendre mes papilles en optant pour un dessert sans chocolat – voyez tous les risques que l’on prend pour toi, boudu-lecteur ! S’il existait un paradis des mousses à la banane, celle de Sovaga serait Dieu, sans hésiter.

Sovaga est définitivement en train de devenir un restaurant du midi incontournable à Toulouse : pour sa décoration, sa cuisine mais aussi pour ses engagements.

Charlène est chef de cuisine-pâtisserie et patronne-associée avec l’adorable Mathilde, qui implique ses clients avec douceur dans ses engagements. Lorsque tu as fini ton repas, tu fais comme à Mcdo : tu ramènes ton plateau et tu jettes tes déchets. Sauf qu’ici, tous les déchets se compostent : des feuilles de salade laissées dans ton assiette à ta petite serviette en papier. Sovaga est aussi une entreprise au statut de SCOP (société coopératives et participatives).

Ce restaurant résolument moderne, beau et engagé, qui est aussi un salon de thé, est une bulle d’air frais dans le paysage culinaire toulousain. Que tu sois vegan ou pas, écolo ou pas, viandard ou pas, la Boudu Team est persuadée que cet endroit est pour toi.–

Pour trouver cet endroit

14 rue des Lois, 31400 Toulouse
Google Maps 

Boudu-writer

Sophie

Sophie

Rédactrice et entrepreneuse en herbe qui pratique la lecture, le voyage et le sommeil à outrance.

2 comments

  1. Lucie 24 avril, 2018 at 21:35 Répondre

    Magnifique article, plein d’humour et de vérités. J’adore cet endroit. Comme tu le dis, la devanture rend heureux, et ce n’est rien à côté de la déco intérieure et des plats, desserts et boissons. Il faut plus de lieux comme Sovaga pour que même le soir on puisse manger aussi bien dans un cadre aussi vert et beau !

    • Thibaud
      Thibaud 7 mai, 2018 at 11:53 Répondre

      Merci Lucie pour ce super commentaire ! Nous aussi, on milite pour que des endroits comme ça envahissent Toulouse, y compris le soir 🙂

Post a new comment

Ça pourrait te plaire !