Françoise de chez Tonton

0

Bon, pour ce premier Boudu Con, j’avoue, j’ai un peu la pression. C’est à moi, Mufasa le vieux roublard, que les deux jeunes lionceaux ont honoré de la lourde tâche d’inaugurer cette tribune.
Alors pardonne-moi, mais je ne sais pas ce que je fais.
Ouai chez Boudu Toulouse on s’est dit que ce serait super HYPE d’avoir un sujet représentatif de Toulouse pour ce premier jet. Ça tombe bien, avec le concept de notre blog, non ? Alors on s’est creusé –un peu- la tête. Un joueur du Stade Toulousain ? Ouais, c’est sûr, on est en plein dedans, mais bon c’est un peu bateau je te l’accorde. Un politique ? Ils n’ont pas trop la côte en ce moment, même si les élections municipales approchent, et qu’ils vont se frotter à nous comme des chats pour faire les gentils. Bon en même temps ça ne sert à rien de jouer au suspens, t’as sûrement déjà vu la photo de couverture, et tu dois te dire que je te prends pour un C*N. Loin de moi cette idée.
Alors, t’as deviné ? Naaaan sérieux tu ne la reconnais pas ? Alors ce qui suit est pour toi. Pour les autres érudits, les branchés, les étudiants alcooliques euuh fêtards, et tous les piliers de bar, vous pouvez AUSSI lire la suite.
Allez, j’arrête de tourner autour du pot. Elle, c’est Françoise.

Si seul son visage te rappelle vaguement quelque chose, laisse-moi te rafraîchir la mémoire. T’as sûrement dû te demander qui est ce petit bout de femme marchant d’un pas décidé les soirs où les bars sont ouverts (c’est-à-dire tout le temps.) Les cheveux argentés –oui, je voulais dire court mais elle a eu la bonne idée de les laisser UN PEU pousser ces derniers temps…- elle se promène de la porte du bar de Chez Tonton, à celui de la Couleur de la Culotte, et filtre les entrés. Et bien c’est tout simplement la propriétaire de trois des bars les plus fréquentés de la Ville Rose. Ceux de la place Saint Pierre, haut lieu de la fête toulousaine, à l’exception du Bar Basque et du Saint Pierre. L’une des seules vraies personnalités toulousaines d’aujourd’hui (excepté Jean-Pierre Madère, c’est vrai, et « I Like to move it », ce mec que tout le monde connait parce qu’il chante cette chanson en permanence, sans que personne ne sache comment il s’appelle. Mais ça, on pourra en reparler dans un autre Boudu Con).
Si ces quelques lignes sont écrites au détour d’un verre de Sancerre rouge de 2012 – oui
Noël est un moment propice pour ce genre de petit plaisir- nous avons bien rencontré Françoise en étant sobres, mais sous caféine, je plaide coupable. JE RAPPELLE QUE L’ABUS D’ALCOOL EST DANGEREUX POUR LA SANTE, TOUSSA TOUSSA.

« Je respire mes bars. Pour rien au monde je ne les vendrais. Ils ont mon identité. »
L’histoire de la place St pierre se résume pour beaucoup de jeunes toulousains aux nombreux soirs de fêtes, entre amis, à passer d’un bar à l’autre, pour y faire la tournée des copains. Plus généralement, cette place a toujours connu ces cafés/bars. Mais dans les seventies (les années 70, de 1970 à 1979 quoi), elle n’était pas pour autant le lieu privilégié des étudiants, lui préférant la place St Georges. Avec l’hôpital militaire de Boulogne, la clientèle était constituée de –gentils- voyous comme nous qualifie Françoise, et donc de militaires.
En bons vivants qu’ils sont, Françoise et son mari fraîchement arrivés en 1979, se rendent dans le bar « Le Suspendu », qui n’est autre que l’actuel Chez Tonton. Le nom de l’époque vient du pont St Pierre, autrefois pont suspendu. Et oui, on te fait même un cours d’histoire de ta ville ! Léon, le gérant appelé « Tonton » par ses clients, décide de le vendre et le propose au cours d’une conversation à ce couple de nouveaux toulousains, qui voulait alors ouvrir un garage.

« La vie est faite d’opportunité. Il faut savoir les saisir, et se lancer. On avait une certaine insouciance à l’époque. Le premier jour, je n’avais même pas de quoi faire un fond de caisse ! » nous a expliqué Françoise.
C’est ainsi que le mythique bar est né.
L’histoire de ce bar et de Françoise ne s’est pas construite en un claquement de doigt.
“Il a fallu du temps, pour que tout se développe. Tout ne s’est pas fait si vite. La décoration- réalisée à l’époque par un étudiants des Beaux Arts, ndlr- l’ambiance, ce qu’on propose… Avec mon mari nous allions souvent à Pampelune, faire les fêtes, la fête, et oui picoler. ”
Tu comprends mieux l’esprit féria ?

Et puis est venu le temps de se développer, et de racheter successivement deux autres bars de la place : La Couleur de la Culotte en 2002, et le Saint de Seins en 2007. Une place qui deviendra avec le temps le lieu qu’il est aujourd’hui : la référence des jeunes en matière de fête.
Aujourd’hui connue et reconnue, Françoise ne regrette rien, et apprécie « Ce n’est pas aujourd’hui à mon âge que je tenterai ça –l’achat d’un bar, avec peu de fond, ndlr- je ne suis pas là pour faire du business, je suis ici parce que ça me plait. Je respire mes bars. Pour rien au monde je ne les vendrais. Ils ont mon identité. Et puis c’est chez moi, j’habite juste en haut, mais je n’ai pas de cuisine, je mange ici, Chez Tonton ! »
Quand on lui demande la relation qu’elle entretient avec les clients, alors qu’elle garde souvent la porte et filtre les entrées, elle nous répond sans concessions « ils sont tous très sympas généralement sans problèmes… certains m’appellent même Mamie ! »
Tu sais donc ce qu’il te reste à faire la prochaine fois que tu la croises !

Quelques anecdotes :
Il paraîtrait que l’on retrouve le plus gros débit de Pastis en Europe Chez Tonton. En même temps, facile pour l’Europe, on est le seule pays à en boire ! Par contre, pas sûr que nos amis marseillais apprécient !
Il paraîtrait que chaque nouveau barman subit un bizutage bien particulier. Une tournée des bars de la place, ou quelque chose comme ça. Mais chut, on n’en dira pas plus pour préserver l’effet de surprise pour les prochains serveurs. Courage à vous.

Il paraîtrait que le nom La Couleur de la Culotte, viendrait de l’inscription dans le bar jumeau « Au fond de la culotte ». Inscription née de l’imagination d’Androuz, un étudiant des Beaux Arts de Toulouse, ayant réalisé la décoration de Chez Tonton.

Boudu-auteur

Thibaud

Thibaud

Consultant alternant de master qui aime entreprendre entre un film et la création d'un site internet.

Poste ici le premier commentaire

Ça pourrait te plaire !

Café Authié

D’abord, un constat : aucun article sur Boudu du côté de St Aubin et de la place Dupuy. Ensuite, les pleurs. Oui, absolument, nous avons pleuré ...
error: Boudu-Protection !