La playlist des Toulousains qui voulaient être de bonne humeur

0
playlist de Boudu Toulouse mois de mai

La playlist des Toulousains débarque !

Matt Mendez (Les Jolies Musiques) signe la playlist officielle de Boudu Toulouse

La bonne humeur fait partie de l’ADN de Boudu Toulouse. Et qu’est-ce qui a le pouvoir de mettre instantanément les gens de bonne humeur ?
Oui Alfred : la musique. Big up à tous les esprits mal placés qui ont pensé à autre chose : oui, ça marche aussi. Et oui, on a décidé de remettre big up au goût du jour.

Bref, qui dit Boudu Toulouse dit bonne humeur, qui dit bonne humeur dit musique…Et qui dit musique dit : Les Jolies Musiques.

Comment ça, tu ne connais pas ce collectif de DJ’s toulousains joyeusement mené par Matt Mendez ? Mais si, tu connais. Les soirées endiablées du Télégramme, c’était Les Jolies Musiques. La Bodega du Stade Toulousain, c’est Les Jolies Musiques. Hier soir, la soirée d’ouverture du MAP Festival, c’était Les Jolies Musiques. Et tu les as très certainement croisé aussi lors des mariages de tes potes.

Bref, Matt Mendez nous a concocté une playlist spécial Boudu Toulouse, qui arrivera dans tes oreilles tous les mois, comme un rendez-vous qui ne se rate pas.

Pourquoi écouter la playlist des Toulousains de Boudu Toulouse par Les Jolies Musiques ?

    • Ambiancer tes trajets de métro sur la ligne B
    • Aller au boulot avec un boost de vitamines audio
    • Avoir un fond sonore cool pour tes soirées entre potes
    • Danser dans ton salon quand t’en as marre de remplir ta déclaration d’impôts
    • Marcher dans la rue en te prenant pour Queen B
    • Ne plus jamais subir les embouteillages sur la Rocade

Présentation des morceaux de la playlist des Toulousains par Matt Mendez

  • PEGGY GOU – STARRY NIGHT

DJ Coréenne et Berlinoise d’adoption, Peggy Gou nous livre avec Starry Night un morceau bilingue où la ligne de basse disco, voire « moroderienne » sur la fin, nous agrafe dès la première seconde à la piste de danse. C’est aussi la première sortie de son propre label Gudu Records, dont le nom est un hommage à ses fans, non en raison de leur orientation sexuelle que je ne connais pas mais parce qu’ils ont pris l’habitude de lui lancer des chaussures lors de ses sets. Gudu voulant dire chaussure en Coréen, ça ne vous aura pas échappé.

  • IBIBIO SOUND MACHINE – WANNA COME DOWN

J’ai découvert ce groupe londonien sur FIP. Wanna come down, parfait dosage entre le funk et les origines Nigérianes de la chanteuse Eno Williams, est un extrait de leur nouvel album aux multiples facettes Doko Mien. Je vous mets au défi de ne pas bouger la tête en écoutant ce son dont la fraicheur n’a d’égal qu’un verre d’eau froide après avoir mangé un Fisherman’s Friend. Pour ceux qui voudraient aller communier avec eux, les 8 joyeux drilles seront en concert les 14 et 15 Juin prochain au Festival Rio Loco.

  • OIZO – NUQUE

Qu’elles soient cinématographiques ou musicales, les créations de Quentin Dupieux interpellent toujours. « Rythme Plat », son dernier EP sorti en mars dernier en hommage à « Flat Beat » sortie il y a 20 ans (putain), ne déroge pas à la règle. J’ai choisi de vous envoyer « Nuque » dans les oreilles parce que je n’aime jamais autant Oizo que quand il évolue dans l’électro intello-bourrin. Pour aller tester les semelles de vos Van’s, n’hésitez pas à aller l’applaudir au Bikini le 10 Mai prochain, vous pourrez aussi lui demander pourquoi il a appelé son morceau comme ça parce que je n’ai pas la réponse.

  • MIRAGE CLUB – COMMUNICATION

Le groupe toulousain que j’ai eu la chance de lancer il y a 3/4 ans a balancé le premier extrait de son nouvel EP le mois dernier et le moins que l’ont puisse dire c’est qu’il a bien grandi. Poussé par le non moins toulousain label Sidekick, ils arrivent avec Communication a nous faire passer de la plage en fin d’aprem à la pénombre d’un club électro. En 3 minutes. Fort. Je les aime.

  • BEYONCE – CRAZY IN LOVE (HOMECOMING LIVE)

On parle ici de la future présidente des États-Unis, je ne vois pas comment il peut en être autrement. Connement borné au raisonnement « Beyonce, c’est pour les filles », j’ai regardé Homecoming (film sur son concert de 2018 à Coachella) à reculons. Bon en 3 minutes mon sort était scellé : je verrai ce truc jusqu’à la fin. La version inaugurale de Crazy in Love jouée par une horde de cuivres – on raconte qu’elle pourrait rafler un prix au festival de bandas de Condom – est géniale donc si vous ne l’avez jamais entendue, écoutez, ceci est son son.

La playlist des Toulousains

  • A-TRACK – WORK IT OUT

Le rudement prénommé Alain est mon DJ préféré (à égalité avec Armand Van Helden)(et Cut Killer sinon il va me taper). Pourquoi ? Plus jeune champion du monde DMC, une culture et une diversité musicale abyssales, des collab avec tous les artistes les plus cool du monde et des productions d’une rare honnêteté artistique. Work It Out est de celles-là, un morceau house, légèrement filtré qui satisfait pleinement mon chauvinisme en matière de musique électronique. C’est frais, ça se joue ou s’écoute à n’importe quelle heure, ça tue. Viens nous voir à Toulouse Alain, s’il te plait, je t’héberge si tu veux. Pour ceux qui ne le sauraient pas déjà, c’est le frère du chanteur du groupe Chromeo, sympa la famille.

  • YOUG T & BUGSEY – AGAIN

J’ai shazamé ce son du duo des Midlands dans un uber à Londres. Et vu comment le chauffeur maitrisait les lyrics je me disais que c’était un classique à côté duquel j’étais passé. PAS DU TOUT, ça vient de sortir et c’est le genre de morceau qui, même si il est réservé à ceux qui ont un Bac +12 en danse urbaine, te fera forcément onduler, même mal. Ravira ceux qui sont dans Wiley et consorts.

  • CARLTON JUMER SMITH – THIS IS WHAT LOVE LOOKS LIKE

Quand vous direz à vos enfants que vous écoutiez ce morceaux en 2019 parce que c’est sorti le 1er Avril de cette année là. Ils ne vous croiront pas, et ils auront tort ! Bouleversé par le concert de James Brown à l’Apollo alors qu’il avait tout juste 8 ans, CJS lui rend hommage avec des productions tout droit sorties des années 70. C’est plus sucré que le miel et ça fait pas grossir alors foncez ! Pour info, son album 1634 Lexington Ave. sort le 10 Mai prochain…

  • TAME IMPALA – BORDERLINE

On n’a pas trop d’info en revanche sur la sortie du prochain album du groupe Australien auteur du hit international « The Less I Know The Better ». Une chose est sûre c’est que le planant « Borderline » me fait saliver comme le PSG devant la Ligue Des Champions. Le genre de titre qui te rappelle que c’est bientôt l’été et en plus, cocorico occitan, le batteur Julien Barbagallo, vit dans notre superbe ville rose. Que des bonnes raisons de se laisser glisser dans cet hymne aux vacances.

  • PLAISIR DE FRANCE – ORCHESTRAL

C’est le morceau inaugural de la compilation Partyfine Vol.4 du prolifique Yuksek et je vous le met à la fin de la playlist parce que pour reposer les oreilles c’est pas mal non plus ! Une fois n’est pas tellement coutume, le bien nommé Plaisir de France propose un morceau dénué de paroles, hyper lascif, parfait pour profiter des ponts du mois de Mai ou décapoter sa 205 Roland Garros sur la croisette, il parait que c’est de saison. J’en profite pour vous conseiller d’écouter toute la compilation dont le morceau est extrait (et les 3 d’avant si jamais ce n’est pas déjà fait).

Si tu veux écouter la playlist des Toulousains, sans modération sur Spotify suis ce lien !

Boudu-auteur

Sophie

Sophie

Co-fondatrice de Boudu Toulouse & chroniqueuse art de vivre pour L'Opinion Indépendante. Aime les mots, les gens, le café et la Burrata.

Poste ici le premier commentaire

Ça pourrait te plaire !

error: Boudu-Protection !