Sahorre et Eus

3

Aujourd’hui, je vais te parler de road-trip. Oula oula, je sens que tu t’emballes. Toi, quand je dis « road trip », tu penses direct USA, route 66, Cadillac, motel désaffectés, grandes plaines, etc. Et tu te dis « ils ont pêté un plomb chez Boudu, ils croient que mon banquier va gentiment m’offrir 2000 euros juste pour leurs beaux yeux ? ».
Alors je vais te calmer direct. Bon, ok, je te l’accorde, on a des beaux yeux. Mais road trip, ça veut dire « voyage sur la route » (oui, en plus d’être fantastique, je suis bilingue). Et qui dit « voyage sur la route » dit « route ». Et, ô joie, ô bonheur, des routes, il y en a aussi …. en France !
Et comme à Boudu, nous sommes des révolutionnaires, on a décidé de faire un mini road-trip juste à côté de chez toi. Deux jours de road-trip : on casse les codes.

Quand tu décides d’aller à la plage, en bon toulousain que tu es, tu pars à Narbonne ou à Gruissan, ou si t’es un peu motivé, Port-Leucate, Barcarès, Argelès, toussa toussa. Et bien, tu connaissais … Torreilles ? C’est perdu au milieu de toutes ces plages que je viens de te citer, sauf que la plage de Torreilles a la chance d’être la plus sauvage de toute la côte. Pas de bords de mer bétonnés, ici, c’est la nature qui décide. Et c’est beau. C’est beau et puis ça fait du bien. Un samedi, en plein mois d’août, une plage où tu peux poser ta serviette ? Oui, ça existe, c’est Torreilles, et s’il te plaît, ne le dis pas à tous tes copains parce que j’ai envie d’y retourner l’année prochaine. T’es cool, ça sera notre secret.

Suite du road-trip, après une après-midi farniente. Nous partons donc gaiement en direction de Sahorre, ou nous avions réservé une chambre d’hôtes. Sahorre, c’est situé dans l’arrière-pays de Perpignan, à seulement une demi-heure de route. C’est ce petit village qui sera le point de départ de notre découverte de cette fabuleuse région. On s’arrête souvent à Perpignan, ou bien on continue vers Barcelone, mais croyez- moi, ce qui se cache derrière Perpignan vaut réellement le détour. Les petites routes sont sublimes, on aperçoit le célèbre Mont Canigou, et elles permettent d’accéder à des endroits magnifiques.

Tout d’abord, je citerai le village d’Eus, dont je suis follement tombée amoureuse. On l’aperçoit depuis la route, avec ses maisons en pierre toutes plus belles les unes que les autres, il semble nous provoquer, perché tout en haut de sa colline. Et comme avec l’Homme, on n’aime pas trop qu’on nous provoque, nous avons emprunté la petite route bordée de pêches de vigne pour régler nos comptes avec lui. Et bien il nous a mis une victoire par KO. La douceur de vivre envahit chacune des petites ruelles pavées de ce village, on dirait un peu la Toscane, le sud de l’Espagne ou la Provence, on dirait un peu qu’ici le temps s’est arrêté. Depuis l’ancien fort au sommet, on observe la vue à l’ombre d’un olivier, et on boit un verre sur la terrasse du seul et unique bar du village. C’est exactement à cet instant précis que j’ai décidé que je viendrai mourir ici, quand j’aurais fini de conquérir le monde.

Un peu plus haut, entre Sahorre et Eus, on découvrir le village fortifié de Villefranche-le-Conflent. Entouré de remparts, ce village chargé d’histoire offre aussi de nombreux restaurants proposant de la cuisine catalane. C’est là qu’on a mangé le soir, dans un restaurant aux murs en briques (les boudu-abonnés qui nous suivent depuis le début le savent : on voue un culte immense aux murs en briques) ornés de drapeau catalan.

Les amateurs de sensations fortes trouvent aussi leur bonheur dans cette région : ils sont des dizaines à proposer du canyoning, des descentes en rapides, de la via Ferrata, etc, etc … Les offres ne manquent pas dans cette région où la nature est omniprésente.
On devait aller s’amuser nous aussi, mais le temps en avait décidé autrement.

Pour tous ceux qui souhaitent se déconnecter le temps d’un weekend, Boudu Toulouse conseille vivement ce périple. Entre terre et mer, moments sportifs et lieux chargés d’histoire, il suffit de deux petites heures pour comprendre que la France possède de nombreux petits trésors à découvrir.

Tu veux les infos pratiques ?

Voici ta Boudu-feuille de route.

Boudu-auteur

Sophie Franco

Sophie Franco

Co-fondatrice de Boudu Toulouse & chroniqueuse art de vivre pour L'Opinion Indépendante. Aime les mots, les gens, le café et la Burrata.

3 comments

  1. Avatar
    Helene F. 18 août, 2015 at 10:39 Répondre

    un vrai grand merci… je viens de passer un petit moment à lire les différents articles, les petits tuyaux d’escapade et de grignotage… et je me suis fait une bonne ToDoList !
    merci 🙂

Post a new comment

Ça pourrait te plaire !

Top 5 des brunchs à Toulouse

Une fois par mois, la Boudu Team te propose désormais un top 5 toulousain. Evidemment, ces tops sont complètement subjectifs. Les goûts et les couleurs, ...
error: Boudu-Protection !