La fabuleuse histoire du canal du midi

2

Il y a fort longtemps, (Louis XIV en personne régnait sur la France – autant te dire que t’étais pas né de chez pas né), un homme du genre obstiné et passionné présenta à Colbert, sorte d’Emmanuel Macron de l’époque (c’est le ministre des finances, inculte va),  son fantastique projet.
Il y avait un problème à résoudre : relier la Garonne à la Méditerranée. Et ce problème ne datait pas d’hier, non non non. Ils se penchaient dessus depuis l’Antiquité les gars. Mais pour des histoires d’alimentation d’eau, personne n’arrivait à trouver de solution viable.
Bon, on est d’accord, si j’avais été là, j’aurais solutionné le problème en un rien de temps. Cependant, l’Univers n’avait pas encore eu la chance de me rencontrer. Alors Pierre-Paul Riquet l’a fait à ma place. Il est plutôt cool, ce Pierre-Paul, quand même.
Il a attendu 4 ans avant que son projet soit validé par le roi. Mais comme nous, on attend 4 ans entre chaque coupe du monde de football, on ne va pas le plaindre, hein.

Ils ont commencé la construction en 1666 pour la terminer en 1681.
Pierre-Paul Riquet avait investi beaucoup de sa fortune personnelle dans ce chantier titanesque (Louis XIV était-il radin ? ou peut-être que c’était déjà la criiiiiise)– et le pauvre, il est mort avant que ça se termine. Ce canal, qui avait des objectifs tant économiques que politiques, a vu travailler plus de 12000 femmes et hommes.
Le canal du Midi est classé depuis 1996 par l’UNESCO au patrimoine mondial de l’Humanité, et c’est pas donné à tout le monde (nous, par exemple, on n’y est pas dans leur classement – hashtag incompréhension).
Depuis son inauguration, il fait partie intégrante des richesses toulousaines. 90% des arbres plantés tout le long du Canal sont des platanes – peut-être les seuls arbres que je suis capable de reconnaître, avec les cerisiers, .
Bref, les platanes sont en train de tombés malades (non, ne panique pas, c’est pas Ebola), ils sont plus de 7000 à avoir déjà été abattus. La maladie, c’est un champignon qui a plutôt un joli nom, le « chancre coloré », mais qui menace le canal du Midi pour de vrai.
Tu imagines le canal du Midi sans les arbres ? Oui, ça serait moche. Un peu comme Geneviève sans son chapeau ou Brad sans Angelina (www.referencespointues.com).

Des gens se battent depuis des années pour replanter des arbres et sauver le canal. Et ça passe aussi par des dons. Alors si jamais tu as quelques euros à dépanner, faut qu’on s’achète un nouvel ordi – ça va je rigole. Non, vraiment, si jamais tu veux faire un don, tu peux ici. Et si tu ne peux pas, va te balader sur ses berges pour lui dire combien tu l’aimes, à notre cher canal.
A Boudu, on n’aime pas te demander de l’argent. D’ailleurs, on ne l’a jamais fait. Mais le canal du Midi était sur la liste de nos futures boudu-storys. Et on a entendu parler de cette opération. Alors on s’est dit « pourquoi ne pas mêler l’utile à l’agréable ? ». Enfin, un truc dans le genre. Parce qu’en vrai, on n’utilise pas des expressions aussi nulles.

Boudu-auteur

Sophie

Sophie

Co-fondatrice de Boudu Toulouse & chroniqueuse art de vivre pour L'Opinion Indépendante. Aime les mots, les gens, le café et la Burrata.

2 comments

  1. Avatar
    hurtadeau joseph 20 octobre, 2014 at 14:20 Répondre

    Jolie présentation, j’apprécie d’autant plus que j’habite à 100m du canal (commune de lamagistere) c’est vrai qu’ici c’est le paradis !!!

  2. Avatar
    Jacques Sentenac 21 octobre, 2014 at 13:56 Répondre

    Complimentssssss historique plein d’humour et quand au canal lui aussi à sa création(coast to coast) de l’atlantique à la méditérranée « çà c’est perso.MAis une question me tarrode l’esprit pourquoi faire bruler les casseroles ???????l

Post a new comment

Ça pourrait te plaire !

La place du Capitole

Ah, cette place du Capitole. Celle qui accueille les touristes. Celle qui reçoit le bouclier de Brennus. Celle qui regarde les matchs importants. Celle qui ...
error: Boudu-Protection !