Le salon REGAL : des produits 100 % Occitanie !

0

Lorsque Ludo, qui bosse à la Région Occitanie, nous a appelé en nous disant « le salon REGAL aura lieu dans 1 mois à Toulouse, ça sera comme un immense marché avec des produits locaux, de saison, des ateliers, des chefs… », on n’a pas attendu la fin de sa phrase pour savoir que nous t’en parlerions. Et on n’a pas non plus attendu la fin de sa phrase pour répondre « oui » avant même qu’il nous ait demandé quoique ce soit.

Bah ouais. Dans la vie, il faut prendre des risques, c’est Steve Jobs qui l’a dit. Ou Bill Gates. Ou tatie Jeannette en fait, on n’sait plus trop.
Tu comprendras rapidement, cher.e boudu-lecteur/lectrice, que nous allons en prendre, des risques, pour ce salon. Mais avant de te raconter comment et pourquoi, laisse-nous t’expliquer ce dont il s’agit.

Le salon Regal à Toulouse : ôde au local

Il s’appelait SISQA, et il a changé de nom. Parce qu’il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis, et que ce salon n’a rien d’un imbécile. Au contraire, il a l’air d’avoir tout compris.
Du 13 au 16 décembre prochain, le Parc des Expositions de Toulouse va donc accueillir à bras ouverts le salon REGAL. Ce qui veut dire REncontres Gustatives Agricoles et Ludiques. Et ce qui veut aussi dire « se régaler« , mais ça, j’pense que t’avais saisi.

Le salon REGAL, qui est en réalité le plus grand marché d’Occitanie, permet à plus de 200 exposants – venus tout droit de notre fabuleuse région – de mettre en avant leur savoir-faire et leurs produits. Huîtres, foie gras, fruits et légumes de saison, viandes, pains, pâtisseries, et j’en passe : l’occasion parfaite pour découvrir, échanger, déguster, et faire ses courses pour le repas de Noël. Et du Réveillon. Et de ton prochain déjeuner du dimanche en famille même, si l’envie te prend.

La seule règle ? Que les produits soient originaires d’Occitanie et, cerise sur le gâteau basque (non, j’rigole), qu’ils soient de saison. En tout, il y aura 550 produits locaux à la vente et à la dégustation. Oui, 550. On a calculé que, pour tous les manger, en trois jours de salon, cela nous ferait 183 produits par jour. Ça se tente, non ? Il y a un nutritionniste dans la salle ?

Salon Regal : manger oui, mais s’amuser aussi

Le titre de ce paragraphe fait un peu slogan pêté des années 90, mais ce que l’on aime le plus chez vous, cher.e.s abonné.e.s, c’est votre indulgence. Donc, on disait, s’amuser.
Oui, le salon s’est agrandi pour laisser la place à des ateliers et un espace « show » inédit. Alors, non, Mariah Carey ne va pas venir vous chanter All I Want For Christmas Is You habillée en boule à facettes, soyez rassuré.e.s. Ça va être mille fois mieux que ça.

Il y aura des ateliers culinaires et sensoriels, des cours de cuisine, des animaux de la ferme, des conférences et des débats autour de la gastronomie, de l’alimentation, de l’agriculture. Il y a un nombre assez impressionnants d’ateliers pour enfants, qui ont l’air tellement cool que même nous on a envie d’y aller. Tiens, d’ailleurs, pour tout le programme « ateliers« , c’est par ici.

Grande nouveauté, le salon REGAL propose une vraie nocturne le vendredi 14 décembre au soir. Avec notamment une battle de chefs de la région comme dans TOP CHEF mais en mieux, parce que tu ne seras pas en pantoufle devant ta télé.

Un avant-goût de Régal

On va pas te faire un dessin : plus c’est long, plus c’est bon. Ça marche avec tout, et la Région l’a bien compris. C’est pour ça que depuis le 19 novembre et jusqu’au 12 décembre, Toulouse accueille joyeusement « Un Avant-Goût de REGAL« . Mais, keskecé ?
Pendant toute la période, des restaurants toulousains, brasseries, caves et autres bars à vins se font partenaires de l’évènement et proposent des repas à base de produits made in Occitanie, ainsi que des invitations pour le salon.

Mais ça ne s’arrête pas là. Ces établissements s’engagent à collecter leurs déchets alimentaires, à les donner à l’entreprise toulousaine Les Alchimistes, qui se charge ensuite de les transformer en compost. Compost qui deviendra ensuite en basilic. Malin. Écolo. Engagé. Et donc, résolument cool.

La liste des établissements partenaires d’Un Avant-Goût de Régal est dispo ici.

Boudu Toulouse x Regal : on va se régaler (ou pas)

Comme je vous le disais au début de cet article, Boudu Toulouse s’investit un peu à l’occasion de ce salon.
Premièrement, ceux qui nous suivent sur Instagram savent que je vais participer demain à un tournage avec le chef étoilé Yannick Delpech. Il va cuisiner une recette autour d’un produit que les abonnés de Boudu Toulouse ont choisi grâce à un sondage : le raisin Chasselas de Moissac ! L’histoire ne dit pas encore si je vais devoir l’aider. Auquel cas, laver le raisin sera certainement la seule mission que je pourrais accomplir sans me ridiculiser. Vous pourrez suivre les coulisses du tournage demain via nos storys sur Instagram (@boudutoulouse).

Mais il n’y a pas que ça. Oui, juste avant la battle de chefs dont je vous parlais plus haut, il va y avoir une battle culinaire de blogueurs. Le soir de la nocturne, le vendredi 14 décembre, à 20H précises, je vais affronter Rodolphe du blog Rod’n’Roll. Le mec est ultra calé en cuisine et maîtrise la spatule comme un chef. De mon côté, je peine à réussir des coquillettes au jambon. Ce combat inégal sera néanmoins épique, et certainement très drôle. Evidemment, je veux gagner. Cela part mal, mais si vous pouviez venir pour me soutenir, je vous avoue que ça m’arrangerait.

Alors, on se voit le 14 décembre à 20H au salon REGAL ?

Informations pratiques

Du 13 au 16 décembre 2018 de 10h à 19h (et le 14 jusqu’à minuit)
Parc des Expositions de Toulouse – Rond-point Michel Benech
ENTRÉE GRATUITE MAIS SUR INVITATION À TÉLÉCHARGER ICI

Les photos qui illustrent cet article ont été prises au restaurant Hédone, lors du déjeuner de présentation du salon. Le jeune chef Balthazar Gonzales y sert une cuisine fabuleuse, et le service est vraiment parfait. On vous le recommande vivement. Merci à la Région pour ce repas, et pour croire assez en moi pour me proposer un battle culinaire. L’espoir, l’espoir…

Précision nécessaire : il ne s’agit en aucun cas d’un partenariat. Auquel cas la loi et notre éthique nous obligeraient à le mentionner. Nous n’avions même pas à écrire d’article. On l’a fait uniquement parce que cela nous plait. Mais si tu nous connais, ça, tu le sais déjà.

Précision bis : le même week-end à Toulouse aura lieu un festival d’hiver qui a l’air génial, le Hello Winter Festival. On vous en parle ici

About author

Sophie

Sophie

Rédactrice et entrepreneuse en herbe qui pratique la lecture, le voyage et le sommeil à outrance.

No comments

Ça pourrait te plaire !

Ton boudu stage

Un matin tu te lèves et tu dis : « Et merde, j’ai toujours pas de stage, c’est dans une semaine. ». Si tu connais ça trop souvent  et ...
error: Boudu-Protection !