Les 3T : le café-théâtre qui fait résonner le rire des Toulousains

0

30 ans. Cela fait 30 ans que le café-théâtre des 3T fait rire les Toulousaines et les Toulousains, toutes catégories confondues. Car oui, le public de ce lieu de vie mythique de la rue Gabriel Péri, c’est tout le monde en fait. Toi. Moi. Tes parents. Ton avocate. Ton médecin traitant. Ta voisine de palier. C’est Toulouse, en fait. Visite guidée façon Boudu. 

Les 3T, quand tous les Toulousains rient ensemble

Les chaises sont collées les unes aux autres. Il y a les rires et les discussions d’avant-spectacle, les serveuses et les serveurs à bretelles qui tentent de se frayer un passage, planche de tapas dans une main et bouteille de vin dans l’autre. Je balaie la salle du regard. Il y a des couples de quinquas, deux copines qui semblent être étudiantes, des familles entières, des costards et aussi des baskets.

Pas de doute, je suis bien au café-théâtre des 3T. Et parce que ça rit fort, parce que l’accent chante, pas de doute encore : je suis bien à Toulouse. 

Arriver un peu avant, finalement, c’est presque obligatoire. Ça fait partie du spectacle. On prend le temps de trinquer, de choisir si c’est le fromage, la charcuterie ou les rillettes de canard qui accompagneront la soirée.

Je cherche le carré VIP. Non, je rigole. Il n’y en a pas ici. C’est pas l’esprit de la maison. Et ça tombe bien parce qu’à Boudu, les endroits où tout le monde se mélange, où il n’est pas question de classes sociales et de comptes en banque, on adore ça. 

Les 3T Toulouse

Le plus ancien café-théâtre de Toulouse

C’était il y a 30 ans. Corinne et Gérard n’ont même pas 25 ans. Elle, elle travaille à Airbus. Lui, il joue dans des pièces. Il les écrit, aussi. Il a même déjà rempli pendant six mois la salle de la Cave Poésie, à Toulouse.

Ils se rendent compte qu’il n’y a plus de café-théâtre à Toulouse. Et le couple est du genre à ne pas avoir peur des défis. Alors ils relèvent celui-ci : reprendre un local (qui appartenait à une société de bennes) de la rue Gabriel Péri et le transformer en café-théâtre. À l’époque, cette célèbre rue toulousaine n’a rien à voir avec celle que tu connais aujourd’hui. C’était plutôt ambiance mal famée. Le pari est risqué.

Après des travaux pour le moins épiques, ils ouvrent pour la première fois un mardi soir.  On est le 1er octobre 1989. Corinne s’en souvient très bien. Les 86 billets ont été vendus. Pour sa première, le café-théâtre des 3T affiche complet.

« Depuis, cela ne s’est plus arrêté », raconte Corinne. Évidemment, elle a quitté Airbus. Elle gère toujours les 3T avec Gérard, qui a la casquette de directeur artistique. En 30 ans, ils ont piloté plusieurs saisons des Printemps du Rire. Ils sont repartis à Paris, pendant une dizaine d’années. Mais évidemment, on revient toujours à Toulouse. Alors ils sont revenus, et ils ont inauguré les deux autres salles du café-théâtre dans la foulée. 

Il y a donc trois salles aux 3T aujourd’hui. Trois spectacles différents, en simultané, du mardi au samedi. Des tapas, de la bière, du vin et surtout des rires. Parce que l’essence de ce lieu de vie, c’est l’humour.

Sinon, on n’aurait pas vu Anne Roumanoff, Laurent Baffie, Stéphane Guillon ou encore Benoît Poelvoorde – entre autres – fouler les planches des 3T.

Zoom sur la saison 2019-2020

Pour nous, clairement, c’est l’alternative parfaite aux soirées-ciné. Une des meilleures réponses toulousaines à la question « on fait quoi, ce soir ? ».

Mais alors, c’est quoi la programmation de cette saison ?

Et bien c’est éclectique, Michel ! Tu peux venir mourir de rire devant « Toulousain ! », l’hilarant spectacle chauvin de Fred Menuet (dans la veine Toulouse, il y aussi « A m’en donné », avec Pat Borg et sa guitare) . Le mythique « Les Monologues du Vagin », revient cette saison pour la treizième année consécutive (rien que ça !). 

On note aussi le retour de « Les Bonobos », de la mitraillette à vannes Laurent Baffie, « Thé à la menthe ou t’es citron » (Molière 2011 du meilleur spectacle comique) et on peut aller rire devant la Revue de Presse de Christophe Alévêque. 

Mais les 3T, c’est encore bien plus que ça, et même si tu venais tous les jours, je pense qu’il serait compliqué de voir tous les spectacles. Enfin, tu essayes si tu veux et tu nous tiens au courant ?

Du coup, pour voir l’ensemble de la programmation 2019-2020 : c’est par ici !

À faire en famille, en couple, entre amis, mais aussi avec ses collègues de boulot ! Et oui, les séminaires, les team-buildings, les soirées d’entreprises, c’est beaucoup mieux quand on est sûrs de rire, non ?

5 choses que tu ne savais pas sur le café-théâtre des 3T

  • Les travaux du café-théatre ont duré 4 mois, et Gérard et Corinne ont pratiquement tout fait à deux, du haut de leurs vingt ans et quelques
  • L’an dernier, Anne Roumanoff revient pour lancer un spectacle. Contre toute attente, elle demande la plus petite des trois salles. Pourquoi ? La proximité avec le public, pardi !
  • Laurent était le régisseur au début de l’aventure. Après avoir roulé sa bosse ailleurs, il est revenu dans l’aventure 3T et est devenu associé de Corinne et Gérard
  • Le premier spectacle de Camille Lelouche, c’était aux 3T ! En 24 heures, elle a réussi à remplir trois dates. Quelques semaines plus tard, elle remplissait le Casino Barrière. Vous avez dit tremplin ?
  • Environ tous les trois ans, Stéphane Guillon vient créer et lancer ses spectacles aux 3T. Vous avez dit « le public toulousain est le meilleur du monde » ? C’est vrai. 

Cet article a été rédigé dans le cadre d’un partenariat avec le café-théâtre des 3T. Mettre en avant un lieu aussi emblématique à Toulouse, c’est pour nous un véritable honneur. Merci à Corinne, Gérard, Laurent, Camille et Surya pour leur confiance, leur accueil et leurs sourires.
Et c’est par ici pour lire notre charte éditoriale !

Boudu-auteur

Sophie Franco

Sophie Franco

Co-fondatrice de Boudu Toulouse & chroniqueuse art de vivre pour L'Opinion Indépendante. Aime les mots, les gens, le café et la Burrata.

Poste ici le premier commentaire

Ça pourrait te plaire !

error: Boudu-Protection !