Toulouse : 5 idées pour soutenir l’économie locale pendant l’épidémie !

8

À Toulouse comme partout ailleurs, cette épidémie sans précédent implique de rester confiné chez soi. Le plus possible. Et pour protéger ses proches et le reste de la population, sortir le moins possible.

Mais on ne va pas se mentir, les restos, les terrasses et les cafés nous manquent déjà. Et je pense ne pas me tromper si je dis qu’on leur manque aussi. Les conséquences économiques risquent d’être dramatiques, alors à Boudu Toulouse, on a eu envie de te proposer ici quelques idées pour essayer de limiter la casse.

1. Soutenir les restaurants indépendants en commandant des plats à emporter

De plus en plus de restos indépendants à Toulouse proposent certains de leurs plats (ou tous) à emporter. Si tu as l’habitude d’aller au resto, ça doit déjà te manquer. Bonne nouvelle, certains restos proposent toujours une ou plusieurs formules à emporter. Dans la semaine, Boudu Toulouse te proposera d’ailleurs toute une liste de restaurants à Toulouse qui restent ouverts pour les plats qui s’emportent.

2. Pendant l’épidémie, commander sur le e-shop de sa boutique toulousaine préférée

Si tu peux te le permettre et que tu veux profiter de cette période de confinement pour refaire ton intérieur / ta garde-robe, laisse tomber Amazon et privilégie les boutiques indépendantes. À Toulouse, nombreuses sont celles qui ont un site en ligne ! Je pense à Bobine Concept Store, à Slow Concept et il y en a des dizaines d’autres. Et si certaines n’ont pas encore l’option e-commerce activée, tu peux peut-être négocier en passant commande via Instagram ou Facebook ?

3. Écouter de la musique locale pour soutenir les artistes à Toulouse et dans la région

Avec la fermeture des salles de concerts et de spectacle, les artistes aussi sont gravement impactés par cette crise sanitaire (et culturelle, et économique et sociale…). Je pense notamment à celles et ceux qui sont en train d’émerger, qui sont au début de leur carrière et qui, plus que jamais, doivent être entendus, lus… Alors, profitons d’être à la maison pour voir leurs vidéos, écouter leur musique. Et faire de belles découvertes. Depuis des années, nos copains de chez Opus Musiques mettent à jour une playlist 100 % locale. Je crois que c’est le moment de faire grimper le nombre d’écoutes.

4. En profiter pour découvrir des personnes et des concepts cool 

Toulouse regorge de belles initiatives, portées par des entrepreneur·es qui ne manquent pas d’idées ! Les réseaux sociaux en fleurissent. Pour celles et ceux qui restent à la maison avec leurs enfants, on vous parlera du compte Instagram @coronaminus_kid pour trouver des idées pour les occuper. Il est porté notamment par la toulousaine Morganours ! Toujours du côté des enfants, une initiative pour leur permettre de correspondre avec d’autres enfants a vu le jour sur le compte Instagram de Sophie Février (#lachainedeNino). Pour les sportifs en manque, le studio de coaching JBM Sports proposent un direct de training toute la semaine à 11h en direct sur son compte Instagram ! Et pour celles et ceux qui veulent trouver de l’énergie et s’apaiser en même temps, la pétillante Béata @the_bliss_yogi propose une séance de Kundalini chaque jour à midi en direct de son compte Instagram.

5. Commencer à penser à l’après

Plus que jamais, je pense qu’il est question de se questionner sur le pouvoir de notre carte bleue… Privilégier la consommation locale, soutenir les commerces indépendants, les restos indépendants, les salles de spectacle… Parce que derrière elles, derrière eux, c’est toute une chaîne de productrices, de producteurs, de graphistes, d’artistes, d’agences de communication, d’indépendantes et d’indépendants qu’on ne veut pas voir mourir ! Alors on prépare l’après. On pense à l’après. Parce qu’il y aura un après, évidemment ! Et qu’on a envie qu’il soit censé…

Et toi, tu as des idées pour soutenir l’économie locale en ces temps difficiles ? Partage-les en commentaires !

Boudu-auteur

Sophie Franco

Sophie Franco

Fondatrice de Boudu Toulouse. Aime les mots, les gens, les restos, le café et la Burrata.

8 comments

  1. Avatar
    Valerie 16 mars, 2020 at 22:41 Répondre

    Bonjour
    Votre article est super. J’espère que cette épidémie fera comprendre aux gens qu’il faut consommer local pour soutenir toutes les entreprises et pour nous. C’est une bonne leçon de vie

    • Sophie Franco
      Sophie Franco 17 mars, 2020 at 11:15 Répondre

      Merci pour ce commentaire, il nous fait très plaisir. Se serrer les coudes, soutenir les entreprises locales… C’est ça qu’on veut ! À très bientôt Valérie !

  2. Avatar
    Philippe 17 mars, 2020 at 17:52 Répondre

    Très bel article,
    Plus nous serons nombreux à consommer local, plus nous conserverons la variété de choix.
    Nous avons l’environnement que nous nous créons, donc que nous méritons …
    Merci Sophie pour votre article
    Prenez tous soin de vous et tout votre entourage
    #restecheztoi

    • Sophie Franco
      Sophie Franco 17 mars, 2020 at 18:48 Répondre

      Merci beaucoup Philippe, chacun des commentaires postés ici nous donnent envie de diffuser encore plus ce genre de messages.. On espère que la société sortira grandie de cette crise !
      Prenez soin de vous !

  3. Avatar
    Nathalie ITIE 18 mars, 2020 at 11:33 Répondre

    Bonjour, attachée à mon quartier, “Concorde – Chalets”, voici quelques food-news : “Les Tarées du Vrac”, initiative de 2 jeunes Toulousaines visiblement gonflées à bloc risquent de souffrir de la situation car elles sont sensées ouvrir leur commerce … cette semaine (that’s life) … pensons à elle (je ne les connais pas encore et ne sais pas si l’ouverture est maintenue) – Nat

    • Sophie Franco
      Sophie Franco 24 mars, 2020 at 18:30 Répondre

      Grosses pensées pour elles ! De nombreuses victimes collatérales malheureusement… Hâte qu’elles ouvrent pour découvrir ce concept. Merci pour votre commentaire

Post a new comment

Ça pourrait te plaire !

Les Têtes d’Ail

Tu te souviens de ton premier rendez-vous avec Isabelle/José en 2006, complètement raté à cause de l’aïoli que tu as dégusté ? Rassure-toi, on ne veut pas te ...
error: Boudu-Protection !