On a écrit un livre sur Toulouse !

0

Aimer Toulouse, 200 adresses à partager

Bon, ce n’est pas un scoop. Tu as très certainement vu passer l’info sur Facebook ou sur Instagram la semaine de la sortie. Surtout que nous avons eu la chance d’avoir de belles retombées dans la presse à ce sujet : ELLE, France Bleu Occitanie, Actu Toulouse, Toulouse FM, 100 % radio. Et certains de nos copains d’Instagram ont également partagé l’info (Agence Anouk Deque, Tendances Blook, Hello Toulouse, Je Deviens Écolo, Franck Menigou…). D’ailleurs, merci à tous du magnifique accueil que vous avez fait à ce livre. Mais – honte à nous – nous n’avions pas écrit d’article pour le présenter.

Et, comme dirait Jean-Michel, « mieux vaut tard que jamais ». Alors, c’est parti. Nous sommes très heureux d’écrire la phrase qui va suivre.

Notre guide sur la ville rose, Aimer Toulouse, 200 adresses à partager, préfacé par le chef étoilé Yannick Delpech, est paru le 27 septembre 2018 aux Éditions Mardaga.

Triple danse de la joie. Maintenant, place aux présentations.

Pourquoi un livre sur Toulouse ?

Bien sûr, nous avions déjà pensé, en presque cinq ans d’existence, qu’écrire un livre serait un magnifique aboutissement pour Boudu Toulouse. Néanmoins, nous n’aurions jamais eu ni l’idée, ni le cran, d’écrire à une maison d’éditions en lui disant « eh, salut, tu veux pas qu’on écrive un livre s’il-te-plait ? ».

Contre toute attente, nous avons reçu en mars dernier un mail des Éditions Mardaga qui disait, grosso modo : « Bonjour la Boudu Team ! Nous lançons une collection de guides touristiques indépendants, rédigés avec amour par des locaux, et nous aimerions que vous écriviez celui sur Toulouse ! Vous en dîtes quoi ? »

Nous en avons dit OUI, tu te doutes bien. Début avril, le contrat était signé. Et début juillet, nous envoyions nos photos et nos textes à la maison d’éditions.
On vous passe volontairement ici les passages « nuits blanches / on n’y arrivera jamais », qui sont aujourd’hui au final des jolis souvenirs.
Écrire et mettre en avant notre ville rose a été pour nous une expérience fantastique et un magnifique aboutissement.

On trouve quoi dans « Aimer Toulouse, 200 adresses à partager » ?

Comme le Port-Salut, c’est marqué dessus (nos plus plates excuses pour cette référence douteuse et, disons-le, quelque peu dépassée). Donc, comme le titre du livre le précise, notre guide regroupe 200 adresses toulousaines, indépendantes et sélectionnées avec beaucoup de soin. 

Ces 200 adresses de la ville rose sont regroupées en neuf chapitres, divisés comme tels :

  • 40 restaurants pour déjeuner et diner à Toulouse,
  • 20 bars,
  • 20 salons de thé,
  • 20 hôtels et chambres d’hôtes,
  • 20 boutiques,
  • 20 endroits pour les loisirs,
  • 20 endroits et anecdotes pour se cultiver,
  • 20 endroits pour les enfants,
  • 20 lieux bien-être.

Nous avons privilégié les adresses indépendantes, gérées par des patron.nes passionné.e.s, et accessibles à toutes les bourses. Nous n’allons pas tous les jours manger dans des restaurants gastronomiques, il n’était donc pas question pour nous d’en mettre dedans. Il était important que ce guide nous ressemble.
Il se destine évidemment aux touristes qui veulent découvrir Toulouse, mais aussi et surtout aux toulousains qui veulent sortir des sentiers battus.

Nous recevons beaucoup de messages d’abonné.e.s qui nous demandent des conseils pour des restaurants, des choses à faire à Toulouse. Autour de nous également, nombreux sont ceux qui ne savent pas toujours où aller et qui nous interrogent à ce sujet. Ce livre était la plus belle réponse que nous pouvions leur apporter.

Pourquoi une préface de Yannick Delpech ? 

Nous avons très vite demandé à notre maison d’éditions s’il était possible de faire préfacer le livre par une personnalité toulousaine, en proposant instantanément Yannick Delpech.
Nous étions ravis qu’elle accepte, et surtout, que le chef nous dise OUI.

Yannick Delpech représente à merveille les valeurs que nous avons souhaité faire passer à travers ce guide. Bien qu’il soit un chef étoilé (avec son restaurant l’Amphitryon, à Colomiers), il a décidé de faire partager son savoir-faire au plus grand nombre avec des adresse plus accessibles telles que Sandyan (la pâtisserie et cuisine de rue, qui va réouvrir prochainement) et La Cantine Française. Plus récemment, c’est avec Cuisine Sans Dépendance qu’il met à l’honneur son amour pour le terroir et sa volonté d’être plus proche : plus proche de sa ville natale, plus proche des ses clients (tu peux lire notre article sur cet endroit unique ici).

Sa préface est, à l’image du livre, une véritable déclaration d’amour à Toulouse et nous sommes très fiers et très honorés que son nom soit associé à notre premier « bébé ».

Aimer Toulouse, 200 adresses à partager : on le trouve où ?

Nous savions déjà que le livre serait disponible sur les sites Internet de la Fnac et Amazon, mais quelle surprise de découvrir le jour de sa sortie qu’il est également en vente dans la plupart des librairies toulousaines !

Vous pouvez donc trouver notre livre à la Fnac Wilson, à Ombres Blanches, à la librairie Privat, à Terra Nova, à Culture Fenouillet, Leclerc Blagnac…

Mais vous pouvez également le commander sur Internet en suivant notamment les liens ci-dessous :

Les remerciements

Cela fait très « cérémonie des Oscars », et nous avons déjà fait un peu ça sur Instagram, mais c’est pour nous très important. Et pour casser un peu le délire « tapis rouge, merci maman de m’avoir mis au monde », on vous informe que la personne en train d’écrire cet article est actuellement en pyjama. 

Merci aux Editions Mardaga de nous avoir fait confiance pour ce beau projet.
À Yannick Delpech d’avoir accepté de rédiger cette préface.
À Julien Leite de son soutien et son aide précieuse pour les photos.
À Brice Christen d’avoir su être aussi réactif et efficace pour la relecture.

Merci à Maurin, qui nous a soutenu plus que quiconque depuis le début de l’aventure.
Merci à tous nos proches de leur inconditionnel soutien, merci d’avoir été là pour fêter ça avec nous, merci d’avoir été les meilleurs attachés de presse du monde pour Boudu Toulouse en général et pour ce livre en particulier.

Et surtout, merci à vous de nous suivre et de nous lire, que vous ayez pris l’aventure ou cours de route ou que vous soyez là depuis le début, merci de vos messages, de vos likes, de vos partages et de vos mots quand parfois vous nous croisez dans la rue. Nous sommes très fiers d’avoir une communauté aussi bienveillante, humaine et passionnée.

Retrouvez ici le podcast de l’émission de France Bleu Occitanie dans laquelle j’ai été invitée pour parler du livre ainsi que l’article paru sur le site Actu Toulouse et au format papier. 

ERRATUM : trois coquilles se sont glissées dans le livre (après tout, la perfection c’est surfait non ?) et nous nous excusons très sincèrement auprès des établissements concernés

O Fil de Soi, page 200 : Coralie ne masse pas les personnes atteintes de cancer
Les Passionnés, page 29 : l’établissement Les Passionnés ne proposent plus de « tapas » le soir mais des vrais plats (il est néanmoins toujours possible de partager des planches de fromages ou de charcuterie)
Ceci & Cela, page 119 : la fondatrice s’appelle Louise Cardona et non pas Lucie (tout ça parce que nous avons découvert Ceci & Cela grâce à Lucie Paimblanc)

Boudu-auteur

Sophie

Sophie

Co-fondatrice de Boudu Toulouse & chroniqueuse art de vivre pour L'Opinion Indépendante. Aime les mots, les gens, le café et la Burrata.

Poste ici le premier commentaire

Ça pourrait te plaire !

Noova

Toulouse bouge, c’est la nouvelle rubrique dédiée à des concepts 100% toulousains dont nous sommes tombés amoureux. Parce que la Silicon Valley, c’est dépassey, laisse-nous te montrer ...
error: Boudu-Protection !