Un Week-End à Toulouse : idées restos et sorties cool #3

0

Vous êtes nombreux à nous écrire « où manger pour un premier rendez-vous à Toulouse», « j’ai un repas de famille, vous me conseillez quoi ? », « il y a quoi à faire ce weekend à Toulouse ? » ou encore « je vais ou pour un repas de groupe ? ».

Et ça nous fait vraiment plaisir. Mais, parce que vous commencez à être pas mal à nous suivre, ça devient compliqué de répondre de manière personnalisée à chacun d’entre vous. Alors, nous avons pensé (oui, parfois, on pense) à cette rubrique.

Destinée à aider les Toulousain.e.s à la recherche d’un endroit précis (restaurant, boutique, activité). Et aux touristes qui viennent découvrir la ville le temps d’un weekend, ou plus si affinités (et généralement, avec Toulouse, il y a affinités).

Les parties de cette rubrique peuvent paraître, certes, un peu cliché. Tellement cliché qu’on a failli proposer à NIKON de la sponsoriser. Mais c’est pour que ça soit plus facile pour toi de t’y retrouver. Pour que ce soit clair comme de l’eau du robinet (l’eau de roche, c’est so 2018).

Et donc, tadam. Roulement de tambours et clap your hands. Voici la rubrique « un weekend à Toulouse ». Une sélection Boudu Toulouse juste pour toi, issue de nos découvertes dans la ville rose. Certaines ont déjà fait l’objet d’articles, ici ou dans l’Opinion Indépendante, certaines pas encore. Certaines sont dans notre guide (« Aimer Toulouse, 200 adresses à partager », éditions Mardaga). Mais, dans tous les cas, tout est certifié « on adore ».

Vendredi, 20h : un restaurant pour tes rendez-vous galants

La Pente Douce, 6 rue de la Concorde
Ce restaurant est un classique à Toulouse, une référence, devenu célèbre notamment grâce à son fameux couscous du jeudi. Lorsque j’ai demandé à Hamid Miss, chef et patron, pourquoi il a appelé son restaurant « La Pente Douce« , il m’a répondu : « parce que, quand c’est plat, on s’ennuie« . J’ai adoré cette réponse.  Alors même si ton rencard est tout plat, au moins, culinairement parlant, tu ne t’ennuieras pas. Car oui, tu vas te régaler. La passion d’Hamid se ressent aussi bien dans son sourire quand il parle de ses produits que dans ses assiettes gourmandes, équilibrées, soignées, où les produits sont sublimés, et où des fleurs comestibles viennent même parfois se cacher.

Samedi, 10h : une activité cool à Toulouse

Les 100 ans du Gaumont Wilson, 3 place du Président Thomas Wilson
On profite du centenaire du Gaumont Wilson (qui s’appelait en 1919 le Gaumont Palace et dont je te parle ici également) pour voir et revoir et encore revoir des classiques du cinéma, des années 1910 à nos jours. En effet, du 1er au 21 mars, le Gaumont fête ses cent ans dignement avec des projections spéciales, des conférences, des Masterclass…Bon, évidemment, il n’y a rien le samedi, c’est fait exprès pour casser mon article, c’est sûr. Donc ce samedi matin, tu dors, et mardi prochain tu vas voir Psychose d’Alfred Hitchcock (12 mars, 18h), mercredi prochain Les 400 Coups de Truffaut (13 mars, 14h30) et jeudi prochain Le Parrain de Francis Ford Coppola (14 mars, 18h). L’intégralité du programme ici.

Samedi, 12h : déjeuner sur le pouce dans le centre de Toulouse

BwaMoa, 41 rue des Tourneurs
Manger un burger vert, ça te viendrait pas spontanément à l’idée. Et pourtant, tu aurais tort de t’en priver. BwaMoa est une petite enseigne de restauration rapide saine (le fondateur est initialement diététicien-nutritionniste), joyeuse et colorée, parfaite pour manger rapidement avant une virée shopping en centre-ville. On aime le burger vert, donc, au pesto-basilic-chèvre-miel-la-base-quoi mais aussi leurs bubble teas (thés avec des bulles de tapiocas) aussi bons qu’originaux. L’accueil est aussi joyeux que les menus, d’ailleurs.

Samedi, 14h : shopping dans une boutique toulousaine

Bobine Concept Store, 17 rue de la Pomme
Résolument l’un des concept-stores les plus stylés de la ville. Une sélection pointue, des marques en exclu, des idées cadeaux pour les 1000 prochaines années…Faustine, l’adorable gérante, peut témoigner : elle a vu passer plusieurs fois la Boudu Team cette année à Noël. Déco, vêtements, bijoux, accessoires : cette boutique mixte est devenue une véritable référence dans le paysage des concept-stores toulousains. On aime suivre Bobine sur Instagram, pour voir les nouveaux arrivages et s’inspirer pour les prochains anniversaires à fêter. Bobine a même une petite sœur : Bobinette Concept Store, avec une sélection au top pour les bébés et les enfants. 

Samedi, 16h : prendre le goûter en centre-ville

Canopée Coffee House, 28 rue des Couteliers
Cinnamon rols. Cinnamon rolls. Cinnamon rolls. Oui, je ne m’en remettrais jamais. J’en prends un à chaque fois que j’y vais. Les roulés à la cannelle de Canopée Coffee House pourraient sauver le monde, c’est certain. Au-delà des délicieux cinnamon rolls (au cas où tu n’aurais pas compris), ce nouvel établissement toulousain est parfait pour travailler ou pour prendre un café l’après-midi (très belle gamme de cafés, d’ailleurs). Et même pour déjeuner ou bruncher le samedi. On aime la déco, l’ambiance…Et les cinnamon rolls (la lourdeur).

Samedi, 20h : un restaurant pour tes repas entre potes

L’Alimentation, 3 rue Maurice Fonvieille / L’Alimentation, bar à vins, 24 place de la Bourse
Peut-être que oui, mettre l’Alimentation ici, c’est comme enfoncer une porte grande ouverte. Oui, c’est déjà devenu un classique des soirées entre potes à Toulouse mais justement, Boudu Toulouse est là pour te le rappeler. Pour l’ambiance, la carte, la charte graphique (saucer, c’est tromper ?) : promesse de bons moments assurés. Sauf si tes potes sont nuls. Dans ce cas, change de potes. Mais reviens à l’Alimentation, avec ta nouvelle bande.

Samedi, 23h : boire un verre dans un bar toulousain

Halle de la Cité, 1 rue Pierre Baudis
Je t’en parle cette semaine dans la rubrique Art de Vivre de l’Opinion Indépendante : la Halle de la Cité, c’est le nouveau foodcourt toulousain adossé au Théâtre de la Cité. Si tu peux y manger des sushis ou de la charcuterie (et plein d’autres choses d’ailleurs, pour tout savoir, va voir l’article ici), tu peux également venir pour boire un cocktail. La musique bat son plein (expression un peu vintage, je te l’accorde) et l’on rit fort, c’est à la fois bon enfant et élégant, bref, c’est prometteur, va donc faire un tour et donne-nous des nouvelles !

Dimanche, 7h30 : le réveil sonne (non, on déconne)

Reste au lit.

Dimanche, 12h : le brunch en famille

L’Oncle Pom, 32 rue Gabriel Péri
C’était l’un de nos premiers articles, il y a cinq ans. L’Oncle Pom’ est toujours le temple de la patate, et son brunch est bien cool. La décoration est géniale, une sorte de joli mélange entre le vintage et l’industriel, l’ambiance est chouette, la formule tient la route avec un plat salé + une partie sucrée à volonté, et les boissons évidemment. On ressort de là le ventre bien rempli, il n’y a généralement plus de place pour le dessert mais heureusement, tu peux repartir avec ton doggy bag et ça c’est d’la patate. Oui, à cet instant précis, je ne sais pas si je vais laisser cette vanne nulle dans mon article. Je ne sais pas si j’suis capable de l’assumer. Seul l’avenir le dira.

Dimanche, 15h : l’instant cul(ture)

La Galerie du Château d’Eau, 1 place Laganne
J’adore cette galerie photographique, située face à l’Hôtel Dieu et au Pont-Neuf, dans ce beau bâtiment qu’est le Château d’Eau. Tu savais qu’il a échappé de peu à la démolition ? Ah bah ça aurait été bien dommage. Bref, les expositions photographiques du Château d’Eau sont toujours pertinentes et touchantes, comme en ce moment avec celle du photographe belge Vincen Beeckman qui expose pour la première fois en France (et c’est à Toulouse, réponds à ça Paris). Ici, le photographe saisit ces instants banals et précieux du quotidien, c’est instantané, ça touche le réel au plus près. Ouais ça m’inspire. Bref, chaque expo est évidemment sublimée par la beauté du lieu, c’est un plaisir pour les yeux (la rime c’était pas fait exprès).

Boudu-auteur

Sophie

Sophie

Co-fondatrice de Boudu Toulouse & chroniqueuse art de vivre pour L'Opinion Indépendante. Aime les mots, les gens, le café et la Burrata.

Poste ici le premier commentaire

Ça pourrait te plaire !

La Manufacture

Si t’as pas compris que les pizzas étaient une religion pour nous, au même titre que le café, les grasses matinées et la procrastination, tu ...
error: Boudu-Protection !