Les Grands Buffets

0

Auparavant, lorsqu’on me disait « buffet », je pensais instantanément « frites froides, tomates sauce OGM et plateaux mal lavés ». Et aussi à Phoebe Buffay de Friends, mais là n’est pas le propos.
Désormais, lorsqu’on me dit « buffet », j’ai envie de prendre ma voiture et de rouler sur l’autoroute A61 pour aller aux Grands Buffets à Narbonne.

Pourtant, entre Les Grands Buffets et nous, l’histoire n’a rien d’un coup de foudre. C’est-à-dire que manger dans un centre commercial est loin d’être notre passion dans la vie.
Néanmoins, Louis Privat, le passionnant et passionné fondateur des Grands Buffets, a réussi le pari de te faire oublier dès ton entrée dans le restaurant que tu es dans un centre commercial au cœur d’une zone pas très sexy de Narbonne. On dit toujours qu’il ne faut pas se fier aux apparences. Les Grands Buffets en est l’exemple parfait.

Les Grands Buffets, ambiance brasserie parisienne

Ton voyage culinaire aux Grands Buffets commence donc avant même de t’asseoir, avant même de manger. La décoration faite de (vraies) plantes vertes et de boiseries étincelantes rappellent en tout point l’ambiance élégante d’une vraie brasserie parisienne. Et parce qu’ici, on a le sens du détail, cet esprit se retrouve même dans la tenue des serveuses et des serveurs.

Parlons-en, d’ailleurs, du service. Il est aussi soigné que les carafes en cristal Baccarat joliment disposées en vitrine. Chaque membre du staff a un seul objectif : te faire passer un bon moment en t’accueillant dignement. Et ne fais pas attention à la rime, nous sommes des poètes SFE (Sans Faire Exprès, ndlr).

Rentrons désormais dans le vif du sujet : la nourriture. Car, ne nous mentons pas, c’est parce que tu aimes manger que tu es là. Bien manger, d’ailleurs. Le restaurant Les Grands Buffets se détache en effet complètement de l’image vieillissante et ringarde des buffets à volonté traditionnels.

Le buffet à volonté autrement

Comment ?
Tout d’abord, en privilégiant la qualité et les producteurs locaux. Si tout n’est pas local, la grande majorité des produits que tu trouves ici est originaire du Grand Sud. Autre détail qui n’en est pas un : l’offre de produits issus de l’agriculture biologique s’étoffe d’année en année. Et de l’impressionnant buffet de fromages à l’immense plateau de fruits de mer en passant par la charcuterie, les crudités, ou encore l’emblématique rôtisserie, tout ce qui sort de la cuisine des Grands Buffets est délicieux.  Ce qui te donne bien évidemment envie de goûter à tout. Et te pousse à développer des stratégies résolument étonnantes pour réussir à tout faire rentrer dans ton estomac (qui est extensible, merci la vie).

Place au dessert

Parce qu’il faut parvenir à arriver jusqu’au dessert. Et, comme après l’atterrissage d’un avion, tu as envie d’applaudir lorsque tu goûtes les desserts maison réalisés par les pâtissiers des Grands Buffets. Mais s’il te plait, reste calme (enfin, essaie).
Crème catalane, glaces artisanales, fontaine à chocolat, fruits, pâtisseries orientales, tartes aux pommes, fondant au chocolat, baba au rhum…Nous n’avons malheureusement pas la place de tout mettre. Mais il s’agit d’un magnifique sans-faute, capable de séduire le plus « Che Guevara du dessert » d’entre nous.

Les buffets, quoi penser ?

On peut facilement s’interroger sur la profusion de nourriture dans les restaurants de type buffet, et tout ce que cela engendre. J’avais d’ailleurs posé la question du gaspillage alimentaire lors de mon deuxième passage aux Grands Buffets. On m’avait alors répondu que cela représentait ici l’équivalent « d’une demi tomate par an et par personne ». Tout est tellement parfaitement orchestré dans les moindres détails que j’ai envie d’y croire.
Lorsque je l’avais interrogé sur la possible « reproduction » des Grands Buffets ailleurs en France, Louis Privat m’avait répondu qu’il préférait se concentrait sur cet établissement, le perfectionner, le faire grandir, évoluer. J’avais aimé cette réponse. Parce qu’il s’agit en fait, dans un sens, de privilégier la qualité à la quantité.

Bien que nous aimons Les Grands Buffets, nous ne pensons pas que tous les restaurants doivent suivre ce modèle en partant sur une offre à volonté. Bien au contraire. Cependant, nous sommes absolument ébahis face à la qualité de ce restaurant, et sa capacité à réunir des gens de tout horizons autour d’un seul et même sujet : les plaisirs de la table. En effet, la clientèle des Grands Buffets est composée de toutes les catégories socio-professionnelles de la Terre, et de tous les âges. Il suffit de s’y rendre une seule soirée pour le constater par soi-même. Nous aimons profondément cela.

L’objectif du fondateur était de mettre en avant la gastronomie française dans tout ce qu’elle a de plus beau. Il a voulu refaire découvrir des classiques oubliés, en s’adaptant à l’évolution des mentalités avec une offre locale, bio, qui convient aussi aux végétariens et aux végans. Le tout avec un prix accessible. Le pari est plus que réussi. Alors, bravo.

Au début de cet article, j’évoquais Phoebe de Friends. Après réflexion, je pense que Les Grands Buffets serait le paradis de Joey Tribiani. Mais si t’es plus malin que Joey, pense à réserver.

Pour s’y rendre : Espace de Liberté, Rond Point de la Liberté, 11100 Narbonne
Tarif : 35,90€ par personne / bouteilles de vins vendues au prix producteur (oui, oui)

Merci à l’agence Anouk Deque pour l’invitation et à l’équipe des Grands Buffets pour la qualité de l’accueil. Cet article est sponsorisé par nos estomacs.

About author

Sophie

Sophie

Rédactrice et entrepreneuse en herbe qui pratique la lecture, le voyage et le sommeil à outrance.

No comments

Ça pourrait te plaire !

Le bonheur est dans le pot

  Si je te dis : restaurant bio, rapide et bon, tu me réponds : « encore une ferme d’écolos mal-rasés » ? Oublie cette idée. Ici, tu ...
error: Boudu-Protection !