Rue du Taur

1

Il était une fois à Toulouse un monsieur appelé Saturnin.
C’était il y a très longtemps, même ta grand-mère elle était pas encore née.
Saturnin, qui était un évêque, (et non pas le canard du dessin animé) avait pour mission d’évangéliser la Gaule (alors là, je tiens à préciser que la Gaule était l’ancien nom de la France et non pas .. bref). Il s’est longtemps arrêté dans la région de Toulouse.

En 250, des prêtres païens lui demandèrent d’honorer l’empereur en sacrifiant un taureau.
Et vous savez ce qu’il a dit, Saturnin ? Et bien il a dit non, ce rebelle.

Alors l’histoire ne précise pas à quoi est dû son refus :
Saturnin était-il un fervent défenseur des animaux, ancêtre des bobos végétariens ? Était-il malade ce jour-là ? Était-il intimement convaincu de l’inutilité de la violence ? Son signe astro, c’était taureau ? On ne le saura jamais.
Ce que l’on sait,en revanche, c’est qu’il a été puni. Et pas n’importe comment. On l’a donc attaché à un taureau devant le Capitole (qui était situé à l’époque au niveau du parking d’Esquirol). Il a ensuite été sauvagement traîné par ce taureau, jusqu’à cette fameuse rue du Taur, et serait mort devant l’église Notre-Dame-du-Taur.

La légende raconte que deux jeunes femmes l’enterrèrent à cet endroit là.
Le mot “taur”, c’est pour “taureau” (du latin taurus si tu sais pas tu m’demandes), et la basilique Saint Sernin, un des symboles de notre chère ville rose, a été construite en hommage au martyr de Saturnin (son tombeau aurait ensuite été déplacé, et c’est là qu’on a érigé l’un des plus beaux symboles de Toulouse).

Voilà, désormais, lorsque tu te baladeras dans Toulouse avec ton futur mec/ta future copine, tu pourras l’épater avec l’étendue de ton exceptionnelle culture toulousaine.
Tiens nous au courant par contre, si on arrive à créer des couples grâce à ça, on va sûrement créer “adopte-un-boudu” et conquérir le monde.

Boudu-auteur

Sophie Franco

Sophie Franco

Co-fondatrice de Boudu Toulouse & chroniqueuse art de vivre pour L'Opinion Indépendante. Aime les mots, les gens, le café et la Burrata.

1 comment

  1. Avatar
    Ben 12 février, 2015 at 15:28 Répondre

    Et pour finir l’histoire du Taureau, il a été tué au niveau de l’actuel gare Matabiau.
    D’où son nom également : Mata pour Matar, soit « tuer » et Biau pour « boeuf » ^^
    Superbe blog, j’aime bien le ton et le fun des articles.
    Amitiés,
    Ben de FOCUS 31

Post a new comment

Ça pourrait te plaire !

error: Boudu-Protection !