The Thirsty Monk

0

 

BPHThirstyMonk

Par un doux matin de printemps,  alors que les fleurs commençaient à peine à bourgeonner telle la peau d’un adolescent pré-pubère en rut, nous apprenions une nouvelle qui allait égayer le cœur des toulousains de France et de Navarre.

Le fameux pub Meltin’Pot, dont nous te parlions déjà ici, avait enfin un petit frère.
Lorsque tu apprends que l’un de tes proches vient d’enfanter, tu te précipites à l’hôpital pour féliciter les parents, pour  juger de la beauté toute relative de ce nouveau-né (mais oui, la peau violette c’est très joli, et puis c’est très « fashion week 2015 » le violet) ainsi que pour t’extasier du raffinement de ses cris, presque aussi agréables que les vocalises de Lara Fabian.

Ce qui nous a immédiatement plu, en allant découvrir ce nouveau-né toulousain, c’est qu’au lieu de pleurer sans raison, il nous a proposé une quantité phénoménale de bières artisanales. Et nous n’avons pas eu besoin de jouer les hypocrites pour nous extasier : nous avons simplement eu à savourer certaines de leurs bières. Le serveur, face à notre débutantisme (du latin débutantismus, oui oui) assumé, a eu la patience d’un ange. Il nous a demandé nos goûts puis a sélectionné celles qui, selon lui, nous correspondraient le plus.
BINGO, c’était tellement plaisant de déguster une bière qui n’a rien à voir avec une Stella ou une 1664. Et le packaging des bières est juste tellement…stylé.

On le sait, tu commences à nous connaître : la bière, aussi délicieuse soit-elle, se doit d’être dégustée dans un décor digne de ce nom. Nous avons donc pris le soin d’observer la décoration du bar. Encore une fois, chapeau bas : moderne, soignée, beaucoup de bois et quelques accents vintage par-ci par-là. Nos pupilles délicates ont apprécié.

The Thirsty Monk, c’est LE nouveau-né toulousain qui nous a épaté. Avec deux happy hours chaque jour (oui : DEUX à 17h30/18h30 et 21h30/22h30), des concerts le weekend, la retransmission des matchs, une deuxième salle un peu plus intimiste, des concours de fléchettes… Et si jamais t’aimes pas la bière, sache qu’ils ont plein d’autres boissons trop cool à te proposer. Ils ont même le whisky japonais champion du monde 2014. Et aussi du soda (so-quoi ?).

On ne peut que lui prédire un grand avenir,
auquel tu participeras, en bon toulousain amateur de bières bonheur que tu es.

Où le trouver

33, allée Jean Jaurès (une petite rue de Toulouse)
05 81 34 28 15
Google Maps 

Boudu-auteur

Sophie

Sophie

Co-fondatrice de Boudu Toulouse & chroniqueuse art de vivre pour L'Opinion Indépendante. Aime les mots, les gens, le café et la Burrata.

Poste ici le premier commentaire

Ça pourrait te plaire !

Café Authié

D’abord, un constat : aucun article sur Boudu du côté de St Aubin et de la place Dupuy. Ensuite, les pleurs. Oui, absolument, nous avons pleuré ...
error: Boudu-Protection !