Vivre écolo à Toulouse : 5 idées pour passer en mode green avec ilek

0
Ilek fournisseur d'énergie verte

Sauf si tu t’appelles Donald Trump (auquel cas : qu’est-ce que tu fous là ?), l’info ne t’a pas échappé : le monde va mal. Plastique, pollution, extinction de masse : on n’est pas au top. À qui la faute ? À nous, évidemment. C’est pas les p’tits poissons qui se trimballent gaiement dans la Garonne qui ont eu la somptueuse idée de consommer à outrance, d’emballer leur nourriture avec du plastique et de pomper du pétrole. 

Loin de nous l’idée de te faire culpabiliser, hein. De toute façon, la culpabilisation ne sert plus à rien : ce sont les actions qui comptent. 

À Boudu Toulouse, nous pensons que c’est aux entreprises, aux grands groupes, et aux politiques d’agir et de mettre en place des actions concrètes. Mais en attendant que ça bouge, nous pouvons chacun, de manière individuelle, agir à notre échelle pour limiter la casse. Il y a des choses faciles à mettre en place, c’est promis. Et cela ne veut pas dire partir vivre nu dans une grotte et manger des orchidées sauvages. Ça aussi, c’est promis. 

Heureusement, des entreprises se créent avec l’objectif de faire bouger les lignes. C’est le cas d’ilek : une start-up toulousaine qui a fait de l’énergie verte son fer de lance. Cet article est d’ailleurs rédigé en partenariat avec ilek : nous partageons leurs valeurs et soutenons avec ferveur toutes les démarches qui vont dans le sens d’un monde plus juste et plus responsable.

ilek fait le choix d’une énergie verte en circuit court et entièrement renouvelable. En opposition à aux énergies fossiles, ilek opte pour une énergie issue de la force du vent, de la luminosité du soleil ou de la force de l’eau. Et, cerise sur l’éolienne, ilek est un fournisseur d’énergie verte qui ne travaille qu’avec des producteurs français, qu’il s’agisse du gaz bio ou de l’électricité.

On vous en parle plus bas dans l’article. Pour ce partenariat, on a voulu te proposer des solutions concrètes pour passer en douceur en mode green. Des petites actions pour des grands impacts.

passer en mode green avec ilek

1. Choisir de manger local

Tu nous connais maintenant, depuis le temps. Evidemment qu’avant toute chose, on allait te parler de manger !

Plus le monde tourne à l’envers, plus on a envie de se tourner vers une alimentation plus locale.
Il n’est pas question ici de se replier uniquement sur notre Région et de renier les bienfaits psychologiques pouvant être apportés par la dégustation d’une mangue. Oui, c’est bon la mangue. Mais oui, ça a fait trois fois le tour de la Terre avant d’arriver dans ton estomac.

Nous avons la chance de vivre dans une Région fantastique à de nombreux égards, et notamment en termes d’alimentation. La Noix du Périgord, la truffe noire des Pyrénées, l’ail violet de Cadours…Partout, autour de Toulouse, des producteurs produisent (oui, vraiment) des fruits et des légumes délicieux, souvent en agriculture biologique ou raisonnée. 

Deux bienfaits à opter pour une consommation plus locale :

  • Faire vivre des producteurs et agriculteurs de la Région
  • Réduire son empreinte carbone.

On t’a un peu mâché le travail : si tu veux trouver des produits qui viennent de pas très loin, on t’a fait un article sur les épiceries locales à Toulouse. Ouais, on est cool.

2. Choisir de consommer moins mais mieux

Ouvre tes placards. Oui, tous. Sans exception.
Maintenant, tu en vides un seul.
Juste un. Par exemple, ton placard à vêtements. Fais deux piles : une pour ceux que tu n’as pas portés depuis plus d’un an, une pour les autres.
Cela marche aussi avec tout le reste. Des ustensiles de cuisine dont tu ne t’es jamais servi, des chaussures que tu ne te rappelles même pas avoir achetées…

Tu vas vite te rendre compte que la moitié de ce qui se cache dans tes placards ne te sert à rien. Alors vas-y, fais le grand tri ! Donne tes vêtements, vends-les, participe à un vide-grenier : ce qui ne te sert plus servira surement à d’autres. 

Et regarde le documentaire Minimalism sur Netflix. Il se pourrait bien qu’il change définitivement ta façon de voir les choses.
Et qu’il te permette de t’y reprendre à deux fois avant d’acheter quoique ce soit. 

3. Choisir Tisseo, ses jambes et le vélo 

Tout est dit dans le titre, non ? VELIB is the new VOITURE. Sérieux, si tu peux te passer de ta quatre-roues, fais-le. Ça rend heureux. Et c’est scientifiquement prouvé puisque, du coup, plus de rétros cassés et plus d’embouteillages à subir. CQFD.

Passer à l'énergie verte ilek

4. Choisir de réduire ses déchets

Une famille française de 4 personnes jette en moyenne 1 416 kilos de déchets par an.
Bon, peut-être que tu n’es pas une famille française. Alors, divise ce nombre par quatre.
Oui, ça fait peur.

Mais j’te rassure : il y a moyen de réduire ses déchets sans pour autant se prendre la tête pendant mille ans. D’ailleurs, à ce sujet, on te livre quelques-unes de nos astuces dans cet article sur le zéro déchet. File-le lire en buvant un peu d’eau dans ta gourde (et en grignotant des pissenlits sauvages comme tous les gens écolos).

Cette vanne nulle, c’est pour enclencher le débat : encore une fois, adopter un mode de vie plus responsable ne veut pas forcément dire se transformer en hippie dépourvu de vêtements qui vit dans une cabane dans les arbres. Libre à toi de faire ça si tu le souhaites (et envoie-nous des photos…de ta cabane, hein). Mais stop les préjugés. Suffit de voir nos copines de JeDeviensEcolo et de C.Lairdutemps pour te rendre compte.

5. Choisir un fournisseur d’énergie verte (comme ilek)

Contrairement aux idées reçues, opter pour un fournisseur d’énergie verte ne veut pas dire casser son PEL et faire un crédit sur 20 ans. Il se pourrait bien que tu fasses même des économies, le tout en soutenant une entreprise engagée et des producteurs locaux.

Surtout que ce fournisseur d’énergie verte a un programme de parrainage qui te permet de réduire ta facture à coup de 15 euros par personnes parrainées. Ouais, c’est cool : grâce à ça, certains de leurs clients ne paient pas de facture d’électricité pendant un an.

ilek, donc, c’est ici qu’on t’en parle. La start-up basée à Toulouse est classée dans le TOP 3 des fournisseurs d’énergie verte de GreenPeace. La classe. Les producteurs d’électricité verte et de gaz bio (à ne pas confondre avec le gaz naturel, d’ailleurs) sont tous français. Et surtout, tu les connais. C’est toi qui choisis d’où provient ton énergie ! 

Pour passer d’EDF à ilek, c’est simple comme bonjour et merci. Seulement 5 étapes, ultra-intuitives, et le bonus qu’on adore : le service client est basé en France. À Toulouse, même. Ça aussi, ça change tout. 

En moyenne, l’opération prend 5 minutes. Et évidemment, il n’y a pas de coupure d’électricité à prévoir, ni de frais de résiliation. Nada. Rien. 5 minutes de ta vie sur un site Internet pour passer à une énergie plus verte. 

fournisseur d'énergie verte Ilek

Dans cet article, par exemple, ilek te présente Jean-Michel et Martial Estebe, deux producteurs d’électricité verte basés en Ariège, qui produisent de l’énergie hydraulique. Dans celui-ci, c’est Florian, un producteur alsacien : un des premiers à avoir produit du gaz vert en France.

On adore cette idée : choisir son producteur, mieux le connaître. Traçabalité is the new black.

D’ailleurs, avec le code BOUDUTOULOUSE, tu bénéficies d’une réduction de 15€ offerts lors de ta première souscription en ligne. Que du cool dans cet article (oui, on s’auto-congratule).

On en profite pour remercier toute la team ilek pour sa confiance lors de ce partenariat : nous étions trop contents de vous rencontrer et de découvrir vos locaux.

L’entrepreneuriat toulousain a de beaux jours (verts) devant lui ! 

Boudu-auteur

Sophie Franco

Sophie Franco

Co-fondatrice de Boudu Toulouse & chroniqueuse art de vivre pour L'Opinion Indépendante. Aime les mots, les gens, le café et la Burrata.

Poste ici le premier commentaire

Ça pourrait te plaire !

error: Boudu-Protection !