Belles Gamelles : les chefs toulousains font de la résistance

0

Belles Gamelles, un mouvement de soutien gourmand aux soignants

Depuis le samedi 14 mars à minuit, les restaurants, cafés, discothèques et autres cinémas ont fermé leurs portes. Cette mesure, malheureusement toujours d’actualité, est destinée à renforcer le confinement face à la progression du coronavirus.

À Paris, Stéphane Méjanès (journaliste gastronomique) et Guillaume Gomez (chef des cuisines de l’Elysée) se mobilisent aux cotés de l’AP-HP (Assistance Publique-Hôpitaux de Paris) pour lancer un appel en soutien au personnel soignant, durement éprouvé par la crise sanitaire COVID-19 : #leschefsaveclessoignants

À Toulouse, dans la continuité de cet appel, Simon Carlier (chef du restaurant Solides) et Alexandre Foks (producteur associé de l’excellent documentaire sur le vin naturel Wine Calling) créent une association citoyenne et solidaire. Belles Gamelles, des chefs au service de la première ligne.

Les 24 et 25 mars dernier, Simon Carlier cuisine dans son restaurant Solides et livre des repas à la Croix Rouge et à l’hôpital de Rangueil. Au menu ?Mousse d’asperges et saumon, gorgonzola et noix, couscous au canard, canard à la « mode de Hanoï », chermoula au yuzu, pistaches et olives, tiramisu…

Rapidement, cette chaine de solidarité s’allonge avec d’autres chefs et traiteurs Toulousains. Accompagnés de leurs producteurs et fournisseurs, ils offrent aux personnes qui sont en première ligne dans la lutte contre le Covid-19 un peu de réconfort quotidien.

Plus de 30 chefs ont rejoint le mouvement Belles Gamelles

Depuis le 25 mars, une trentaine de chefs Toulousains se relaient du lundi au dimanche pour préparer et livrer près de 150 sandwichs et 300 repas complets par jour au personnel médical. Ils livrent aux hôpitaux de Purpan, Rangueil, Larrey, Ducuing, Oncopôle et aux deux principaux centres de consultation COVID-19 installés sur la commune de Toulouse, ainsi qu’ aux familles de migrants et réfugiés logées à l’hôtel Riquet.

En participant à la livraison de ces repas, j’ai pu voir et noter à quel point l’association Belles Gamelles procure chez les acteurs de première ligne un sourire et un réconfort quotidien.

Voici un petit florilège de plats qui ont (je l’espère) contribué à donner aux soignants un moment de plaisir :

  • Pintade fermière (presque) comme un couscous et farce de cochon aux épices douces, par Bastien (Miam ! Chez Bastien),
  • Dahl de pois cassés au curry et jambon, Penne au jambon accompagnés d’une crème au piment d’Espelette et ajowan, Risotto au saumon fumé, Mousse choco/graines, par Morgane et Nicolas (Une Table à Deux),
  • Parmentier de canard au gingembre et citronnelle, Filet mignon de porc rôti aux petits légumes, Echine de cochon Ibaïama aux 2 pommes, par Mika (Le Rocher de la Vierge),
  • Carpaccio d’espadon, tartare de saumon et mousse petits pois/vinaigrette aux agrumes, Paleron de bœuf braisé accompagné de pommes de terre, betteraves et condiments « ravigote », Pomme confite au four, sauce caramel et mousse de pomme, par Jérémy (L’Aparté),
  • Bœuf saignant grillé au thym, grenailles, asperges vertes et haricots azuki, Poulpe de Galice rôti et chorizo, grenailles, patates douces et asperges vertes, Riz au lait aux kumquats et pommes confits, Tarte fine aux pommes, pruneaux et armagnac, par Philippe (Place Mage).

Chefs toulousains Belles Gamelles

Belles Gamelles a besoin de votre soutien 

Cette belle chaine de solidarité, qui fonctionnait au début grâce aux dons de fournisseurs, agriculteurs et producteurs (eux-mêmes confrontés à la crise), commence à manquer de denrées et de contenants.

Belles Gamelles, qui est une association loi de 1901,  doit donc s’organiser autrement et chercher des sources de financement. L’objectif est d’assurer la continuité de son service, et également de s’adresser à d’autres publics exposés ou en détresse (pompiers, chauffeurs routiers, éboueurs…).
La Mairie de Toulouse, la Région et le Département ont été sollicités et vont mettre la main à la poche. Mais nous pouvons aussi les aider.

Depuis lundi 6 avril, une plateforme de financement participatif a été lancée pour pouvoir toucher un plus grand nombre de personnes.

Manifeste ton soutien aux soignants en participant à la campagne Belles Gamelles ici !

Un repas, composé d’un plat et d’un dessert, élaboré par les chefs de Belles Gamelles coûte en moyenne 7 euros. L’objectif est d’arriver à en produire entre 600 et 1000 par jour.

Tu veux faire un peu plus qu’applaudir les soignants tous les soirs à 20h ? Tu peux aussi faire quelque chose de concret et leur offrir des repas qui réchauffent le cœur !

Bravo à tous les chef·fes de Belles Gamelles 

Antoine(AUX PIEDS SOUS LA TABLE), Aziz (LES P’TITS FAYOTS), Bastien (MIAM ! CHEZ BASTIEN), Bruno (LES SALES GOSSES), Bruno (TERRA BOCCA), Chika (LA BINOCLE),  Estelle et Romain (METS RACINES), Fabrice (CHEZ BIQUET), Fabrice (SPOOMS TRAITEUR), Georges (L’AIR DE FAMILLE), Hervé (LA VERRIERE), Hippolyte (en FREELANCE ;-), Ingrid et Laurent (LES FOOD DU VOLANT), Jérémy (L’APARTÉ), Jérémy (AUBERGE DU TRANCHOIR), Julian (LE BOUI BOUI), Maxime et Thomas (LA PERGOLA), Michel (AUBERGE DE LA POULE D’OR), Mika (LE ROCHER DE LA VIERGE), Mo (M BY MO BACHIR), Monique (PATTY’S), Morgane et Nicolas (UNE TABLE A DEUX), Noémie et Alain (MAMA & PAPA FOOD TRUCK), Philippe (BALTHAZAR), Philippe (PLACE MAGE), Romain (LE GENTY MAGRE), Simon (LES TÊTES D’AIL), Simon (SOLIDES), William (LA TABLE DE WILLIAM) et les équipes des restaurants CECILE et  LUNE BLEUE

 

Boudu-auteur

Sylvain Cleyrat

Sylvain Cleyrat

Boudu-plume qui aime les bonnes bouffes entre potes, les vins et les pentes enneigées.

Poste ici le premier commentaire

Ça pourrait te plaire !

L’Estaminot

“Manger dans une librairie ? Ils ont pété un plomb à Boudu ou quoi ? Ok, c’est la crise, mais de là à manger des ...
error: Boudu-Protection !